FANNIERE FRERES

La Maison Fannière Frères était dirigée par Auguste (1818-1900) et Joseph (1822-1897), formés par leur oncle, le célèbre J.H. Fauconnier, orfèvre du roi Charles X et de la famille royale. Auguste étudia également la sculpture à l'Ecole des Beaux-Arts en 1838 et exposa au Salon, de 1841 à 1876.

Les deux frères ouvrirent ensuite leur atelier, travaillant pour les plus grands orfèvres de Paris tels que Lebrun, Odiot, Froment-Meurice ou encore Christofle. Ils remportèrent deux médailles de 1ère classe au titre de coopérateurs “d'un mérite éminent” à l'Exposition Universelle de 1855.

Décidés à exposer leurs œuvres sous leurs propres noms, faisant ainsi valoir leur virtuosité technique qui fit leur réputation, ils furent classés en tête des artistes français à l'Exposition Universelle de Londres de 1862, et récompensés d'une médaille. Gagnant la protection de l'Empereur Napoléon III avec de nombreuses commandes officielles, ils connurent la gloire, furent nommés chevaliers de la Légion d'honneur, puis remportèrent à l'Exposition Universelle de 1867, la médaille d'or.

Leur dernière participation fut hautement remarquée à l'Exposition Universelle de 1900, où ils exposèrent un service à bière en argent (conservé au musée d'Orsay). D'après Christofle, les Frères Fannière étaient exceptionnels, parce que leur orfèvrerie était entièrement exécutée de leurs mains, de la composition à la ciselure.

BIBLIOGRAPHIE
L'Univers des bronzes, Yves Devaux, Ed. Pygmalion, Paris, 1978, p° 200. L'Art en France sous le Second Empire, Paris, Grand-Palais, 1979, p° 173.
 
 
 
Produits